Historique

  • photo1
  • photo2
  • photo3
  • photo4
  • photo5

Le nom de WATERLO apparaît pour la première fois dans une lettre du Père Abbé Othebold à la Comtesse Otgive, épouse du Comte de Flandre Baudoin IV, écrite entre 1019 et 1030, pour démontrer que le village appartenait à l’abbaye gantoise de Saint-Bavon, avant les invasions normandes du milieu du IXème siècle. Wattrelos passe par la suite à l’évêché de Gand jusqu’à la Révolution Française. Mais de récentes fouilles ont montré la présence de villageois gallo-romains dans les quartiers de Beaulieu et de la Martelotte dès le Ier siècle de notre ère.

Mainte fois traversée et désolée par les invasions, Wattrelos est le témoin d’un épisode tragique des guerres de religion. Le 27 décembre 1566, une importante troupe de gueux (protestants) se trouve encerclée dans le cimetière puis dans l’église. Les soldats du duc d’Albe incendient l’édifice religieux où les révoltés trouvent la mort, brûlés vifs ou en sautant du haut du clocher. Deux siècles plus tard, le 18 mai 1794, Wattrelos est aussi l’une des principales positions de la bataille de Tourcoing. La victoire du Général Souham stoppe la tentative d’invasion du territoire national.

usine leclercq - dupire - gravure site wattrelosWattrelos entre dans l’ère de la révolution industrielle dans la seconde partie du XIXème siècle. Elle s’oriente vers l’industrie textile à l’image de ses voisines Roubaix et Tourcoing. La fin du siècle et le début du XXème siècle voient la modernisation de la cité, avec notamment l’arrivée du chemin de fer. Durant l’entre-deux guerres, diverses évolutions dans les domaines sanitaire, sportif et social sont réalisées.

Avec la Seconde Guerre mondiale et l’occupation allemande, la ville est le centre d’une importante activité de résistance, conduite notamment par le mouvement Sylvestre Farmer W.O.

Pour pallier à la crise du logement de l'après guerre, de nouveaux quartiers voient le jour. Suivent des constructions scolaires, des aménagements sportifs, des résidences pour le 3ème âge et l’implantation de zones industrielles.

Sur le plan des loisirs, la ville tisse un réseau associatif dense et actif, se dote d’un parc et d’un Musée des Arts et Traditions Populaires. Les nombreuses manifestations culturelles et festives, comme celle des Berlouffes, font de Wattrelos, 5ème ville de la métropole lilloise, une ville conviviale et chaleureuse.