Bernard Maitte « Les traditions nationales dans la construction des sciences (1800-1850) »

Bernard Maitte « Les traditions nationales dans la construction des sciences (1800-1850) »
Répondant : Francis Meilliez.

Au début du XIXe siècle, la science anglaise est marquée, à la fois, par la physique newtonienne et l’empirisme de Locke. En France triomphe le système de Laplace ; la Naturphilosophie imprègne les pays germaniques. Ces trois traditions se combattent, mais chaque approche permet d’ouvrir de nouveaux champs scientifiques, d’enrichir les compréhensions. Grâce aux différences, aux succès comme aux erreurs, à l’émulation et aux combats qui s’y mènent, l’Europe est alors le lieu fécond de l’élaboration de la science mondiale.

Events

Similar events